TO6S, 8 jours d’aventure à 20000 QSO

Récit de F6BCW Didier

Le voyage aller
Notre départ initialement prévu le 20 janvier a dû être avancé d’un jour à cause de la suppression de notre vol. Nous avons donc quitté la Bourgogne le 19, et après une nuit d’hôtel à Orly, nous avons atterri à Pointe à Pitre le 20 en début d’après midi, où nous avons retrouvé Keith VE7KW.
300 kilos de bagages en main, notre grand taxi nous a amener à notre escale de Trois Rivières, Basse Terre. Le lendemain de bonne heure, embarquement du fret et des 5 opérateurs sur le bateau pour la traversée vers les Saintes. A l’arrivée, 18 bagages à transporter à la main sur 400m afin charger notre taxi car le centre du village est interdit à tous véhicules, même aux vélos… 2 allers-retours furent nécessaires pour rallier notre villa.

Arrivée aux Saintes , F6BCW – F1MNQ – F1TCV – F5LRL – VE7KW

L’installation
Accueil cordial par notre hôtesse Brigitte à la superbe Villa Hibiscus Rose à Terre de Haut. La villa est confortable et dispose d’un panorama exceptionnel.
Nous pensions pourvoir exploiter 5000 m² de terrain, mais en quelques années une végétation épaisse d’épineux s’est installée, réduisant la surface utile pour les antennes à 1500m². Il fut difficile de monter la Quad 2él, la LPDA 12él, les verticales 40m, 80m, et la L inv 160m sur une aussi petite surface, et nous avons dû sacrifier la Moxon qui fut remplacée par un dipôle pour le30m. De plus, il a été impossible d’installer le dipôle 60m sans gêner la LPDA.
Les stations ont été mises en place dans un petit local technique au sous-sol ouvert sur la nature.

Hibiscus rose
LPDA NNW
Quad 5
Vue de la terrasse

Le trafic
Si le DXCC FG n’est pas rare, le IOTA NA-114 l’est beaucoup plus, mais dès nos premiers appels nous avons été surpris par l’intérêt que la communauté Radioamateur portait à notre Expédition. Nous avons commencé avec des gros pile-up sur toutes les bandes. En CW nous écoutions parfois jusque 10KHz au-dessus de notre QRG et jusque 20KHz en SSB.
Malgré 2 ou 3 bugs informatiques rapidement réparés, aucune coupure d’électricité, ni panne radio à déplorer. Les antennes ont bien tenues au vent : l’alizé d’Ouest qui soufflait en jusque 60Km/h. La Quad 2 éléments, antenne la plus fragile a bien résisté aux assauts du vent ainsi qu’aux grains.
Les superbes pile up CW avec nos amis Japonais nous ont ravi. A souligner la grande intelligence de leur trafic en DX avec un étalement systématique de leurs appels sur 10Khz permettant de contacter de nombreuses petites stations. Les signaux plutôt faibles ont limité l’importance du trafic.
Avec nos amis d’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale, d’excellents signaux de S9 à S9++ ont permis un nombre de contacts.
L’Amérique du Sud fut plus compliqué à contacter, le Mont Chameau à 312m d’altitude sur lequel s’appuyait le Sud de notre Villa était sans doute à l’origine du problème. Malgré tout, de bons contacts furent établis avec tous les pays du Sud.
L’ensemble de l’Europe était au rendez-vous. Ce fut un grand plaisir de vous contacter, même si vous étiez des centaines d’opérateurs concentrés sur 500Hz, rendant parfois l’écoute impossible. Par contre nous avons pu faire d’excellents QSO avec ceux qui appelaient 3 ou 4 KHz au-dessus. Beaucoup de petites stations furent contactées y compris des stations mobiles et des QRP¨…
Nos amis Français ont souvent égayé nos QSO d’un petit BJR ou BSR, et MCI, ça fait toujours plaisir. Merci à tous ceux qui ont compris que sortir du gros pile up augmentait considérablement les chances de contacts.

Terre de Haut
Même s’il y a beaucoup de touristes, l’île de Terre de Haut est magnifique
De très nombreux plaisanciers viennent relâcher dans cette sublime baie, et si le village grouille de monde, dès que l’on attaque la randonnée du Mont Chameau, il n’y a plus personne… Le Chameau, 320m d’altitude, présente une vue panoramique sur l’archipel des Saintes et permet d’embrasser la Guadeloupe, Marie Galante et la Dominique… Quel spectacle magnifique ! Il faut noter aussi l’émotion qui guette, quand au détour d’un chemin, on se retrouve nez à nez avec des iguanes. Si leur beauté sauvage reste inchangée depuis des millénaires, leurs yeux malicieux semblent offrir un sourire complice au promeneur.
Louer un vélo électrique permet de visiter l’île en détail, F1TCV notre doyen ouvrait la route du haut de ses 78 printemps. Sinon une voiturette électrique fait l’affaire.
De nombreuses plages permettent des baignades dans une eau turquoise à 26° en ce mois de janvier et le tour du Pain de Sucre en snorkeling nous aura plongé dans un aquarium naturel d’une rare beauté.

Le voyage retour
Départ le 2 février à 5h45 afin de prendre le bateau pour la Guadeloupe où notre grand taxi nous attendait… 5h de patience dans un aéroport désert où tout était fermé y compris les espaces d’attente. Nous avons ressenti une certaine forme de maltraitance, dehors en plein soleil, sans pouvoir nous éloigner de nos bagages. Enfin nous embarquons pour un vol sans histoire. Nous récupérons notre voiture et sa remorque pour un retour dans la brume bourguignonne…

Conclusion
Le Team tient à remercier tout particulièrement l’immense majorité de la communauté radioamateur pour son « Ham Spirit » lors de vos appels en soulignant la discipline du trafic que vous avez largement respecté. Nous regrettons simplement le manque de compréhension de nos consignes UP 1 to 5 en CW que peu d’entres vous ont intégré et respecté. Si vos appels avaient été étalés sur 5KHz, nous aurions contacté quelques milliers d’entre vous en plus.

Le matériel
Aucune panne n’est à déplorer, hormis le commutateur de la Cubical Quad 5 bandes qui fut changé en 1 heure.
STN 1 K3 + Panadapteur – Ampli de 500W avec ATU de Keith VE7KW pour SSB et CW
STN 2 K3 + Ampli 500W de Didier F6BCW pour SSB et CW
FT450 + Ampli 500W de Pierre F1TCV pour les modes numériques
Antennes :
1 Cubical Quad 2 éléments 5 bandes (10 au 20m)
1 LPDA 12 éléments 5 bandes (10 au 20m)
1 dipôle 30m – 1 verticale 40m – 1 verticale 80m – 1 verticale en Linv pour le 160m.
A noter que toutes les antennes ont été spécialement construites par l’équipe pour le DX’P.

Les sponsors
Un grand merci aux plusieurs dizaines de Radioamateurs qui nous ont envoyé un don.
Un grand merci également à nos Sponsors français, les entreprises privées de notre région Bourgogne.
Pour finir, un grand merci aux Associations Radioamateurs qui nous ont soutenu, le REF, le Clipperton DX Club, l’UFT, la Frasel, l’ARAC et une mention particulière au seul Sponsor étranger qui a répondu présent à notre demande d’aide : le Chiltern DX Club.
Nous regrettons vraiment l’absence de soutien des autres sponsors étrangers Radioamateurs que nous avons sollicités. Dommage, avec plus de subvention, nous aurions pu rester 5 jours supplémentaires et faire beaucoup plus de QSO.

Didier F6BCW

Print Friendly, PDF & Email