Timoteo Domínguez – IOTA SA-057

DXpédition à l’île Timoteo Domínguez – IOTA SA-057 – Février 21-25, 2014 par Ghis-ON5NT/CX5DNT

CW5F_QSLL’île Timoteo Domínguez se trouve dans les eaux uruguayennes du Rio de la Plata. L’embouchure de la rivière Uruguay déverse ses eaux dans le Rio de la Plata, qui est déjà 10km de large à l’endroit où se trouve Timoteo Domínguez et a au maximum 300km de largeur lorsqu’il atteint l’Océan Atlantique. Le port le plus proche, Carmelo, est à 20km de l’île.

Le site des opérations se trouvait à +/- 3km de la côte uruguayenne. SA-057 n’est pas l’IOTA le plus rare mais Timoteo Domínguez est l’île représentant le plus grand défi dans le groupe, pour y arriver et pour opérer. Malgré que soit l’été dans cette région, trois semaines avant notre départ, l’accès à l’île avait été interdit par la Marine à cause de pluies importantes et du niveau trop élevé de l’eau autour de l’île. Enfin le temps était redevenu clément …. mais pour combien de temps ? Nous allions le découvrir par nous-mêmes.

L’équipe (comme vous pouvez voir sur la photo) de gauche à droite: Paco-CX3BV (fils de CX2AM), Mario-CX4CR, Ghis-CX5DNT/ON5NT, Gustavo-CX2AM, Oscar-CX2FR (assis), Wilson-CX2RU (debout), Marcelo (sans indicatif; fils de CX2RU) et Beto-CX3AN. La photo a été prise après avoir vécu 4 jours sur l’île (relativement fatigués et non rasés!), juste avant notre départ.

Nous avons quitté Montévideo avec trois voitures pour Carmelo à plus de 300km à l’ouest de la capitale le vendredi 21 février à 4h00 du matin, heure locale. Notre point de rencontre à Carmelo était l’entrée du port de plaisance, qui est presque en face des bureaux locaux de la Marine.
Oscar-CX2FR, qui venait de Colonia, à +/- 60km à l’est de Carmelo, était déjà arrivé. Sa voiture tirait une petite remorque avec un petit pylône de 2 fois 3m. Après quelques minutes deux hommes formant l’équipage du bateau qui devait nous amener sur l’île, arrivaient également. Nous avions loué le bateau, le “Bremen”, de l’association locale de sauvetage en mer.
Pendant que le capitaine du bateau se rendait au bâtiment de la Marine pour les documents indispensables à la traversée jusqu’à l’île, nous sommes allés au centre de Carmelo pour nous approvisionner en essence pour nos deux générateurs, en nourriture et eau. Ensuite nous nous sommes rendus au port principal pour charger le bateau.

TimD2014Comme nous étions obligés de suivre les routes maritimes internationales du Rio de la Plata, le voyage en bateau de Carmelo à l’île Timoteo Dominguez nous a pris une heure et demi, en passant Juncal, Sola, El Maton, Dos Hermanas (toutes des îles inhabitées comptant pour SA-057) et juste avant de virer vers Timoteo Domínguez, on pouvait voir Oyarvide (comptant pour SA-055). Le tout sous un ciel bleu et un soleil de plomb (bien chaud comme nous portions tous notre gilet de sauvetage).
Le bateau pouvait seulement s’approcher au plus près à +/- 80m d’une petite plage de l’île. Wilson-CX2RU, notre cuisinier, a été le premier à sauter à l’eau. Il semblait savoir ce qu’il faisait comme il était déjà venu sur l’île auparavant en 2010 (CW3TD). L’eau arrivant à sa poitrine, une grosse corde à la main, il a traversé à gué jusqu’à la plage et a fixé la corde à un arbre. De cette manière les autres pouvaient se tenir à la corde si nécessaire en traversant à gué jusqu’à la plage. Gustavo-CX2AM, avait acheté un tout nouveau zodiac gonflable juste avant le voyage. Ce bateau en caoutchouc a été très utile pour transporter tout l’équipement radio, les laptops, caméras, le nécessaire pour cuisiner, les antennes, le pylône, les tentes, l’essence et les générateurs pesants jusqu’à l’île en toute sécurité. C’était bien d’avoir ces deux jeunes pour aider au cours du débarquement et du déchargement. Toute l’opération de débarquement s’est passée sans aucun problème.

Après avoir remercié l’équipage du “Bremen”, nous avons commence à monter les tentes et certaines antennes. Le site des opérations était situé sur la pointe la plus au nord ouest de l’île, en fait la seule partie accessible plus facilement, avec une plage de chaque côté de la pointe. Les deux verticales de 40m et 30m (faites par CX2AM), avec radians pendant au-dessus du niveau de l’eau, ont été installées sur la plage la plus longue et fixées à une base reposant dans l’eau. Après notre premier repas sur l’île, le premier QSO a été fait sur 30m à 2102UTC. Comme nous sommes arrivés en plein soleil, nous sommes tous allés dormir dans nos tentes en laissant ouvert les protections extérieures contre la pluie. Au moins un d’entre nous (le rédacteur de cet article) a découvert à l’aube qu’il tombait des cordes étant donné qu’il était trempé dans sa tente. Pas une réussite pour démarrer mais heureusement le soleil a refait son apparition et tout a séché très rapidement. CW5F2

Pendant la matinée, le deux éléments 15/10m cubical quad a été installé par son propriétaire Oscar-CX2FR. L’antenne était installée sur un pylône de 6m de haut, deux parties de 3 m. La partie supérieure savait basculer permettant un accès aisé pour monter le quad. Le quad pouvait également être tourné manuellement avec une corde à partir du sol. Une verticale 14AVQ (amené par CX3AN et CX4CR), principalement pour 20m, a été installée sur la petite plage où nous avions débarqué. Pour 17m, une delta loop a été pendue dans un arbre et un dipôle en V inversé pour 12m (fait par CX3AN) avec l’apex à seulement 4m au-dessus du sol a été pendu dans un autre arbre. Gustavo-CX2AM a improvisé un shack (hauteur 2m, largeur 2m, longueur 3m) entièrement fait avec des moustiquaires. Le shack avait une protection contre la pluie attachéé aux quatre coins à des arbres. Pendant la journée quand la température était élevée, une petite brise agréable soufflait à travers les moustiquaires. Gustavo méritait une recompense pour cette idée car l’île, avec ses nombreuses criques pleines d’eau, était un paradis pour les moustiques.

Sur ce site, un Icom IC706 et un IC-2KL solid state linéaire sortant 500W étaient utilisés. L’autre site était installé juste à l’extérieur d’une grande tente et pouvait être placé dans la tente en cas de pluie ou pendant la nuit. Dans celui-ci, un Icom IC735 et un Kenwood TS50 (grâce à CX2FR) étaient utilisés. Ce site était occupé par les personnes non allergiques aux moustiques. Tous les transceivers et linéaire Icom ont été apportés par Mario-CX4CR. Les outils, les câbles et connecteurs ont été fournis par CX2AM et CX4CR. En ce qui concerne les repas, nous avons été gâtés par Wilson-CX2RU.

Nous avons eu de belles ouvertures sur les 7 bandes utilisées, 10m étant la meilleure bande. Même 12m, avec seulement un dipôle en V inversé, produisait de superbes signaux et de grands pile ups.

Tout s’est bien passé jusqu’au 24 février au soir quand il a recommencé à pleuvoir sérieusement et qu’un fort vent s’est levé. Quelques heures plus tard avec grande marée sur le Rio de la Plata, les fortes pluies continues, les vents violents venant du sud-est, l’eau était repoussée dans le Rio de la Plata et sur l’île. Vers 2h du matin, heure locale, chacun était réveillé. La pointe de la dune la plus haute sur Timoteo Dominguez n’étant que de 2.5m au-dessus du niveau de la mer, nous avons commencé à nous inquiéter car après un moment l’eau était montée de 1.5m nous forçant à déménager les tentes plus haut sur la dune. Uniquement la grande tente n’a pas dû être bougée car au départ elle avait déjà été placée à un endroit plus. A 5h du matin, avec le fossé que nous avions creusé devant cette tente déjà rempli d’eau, chacun de nous était de plus en plus inquiet mais l’eau a finalement arrêté sa progression. Au grand soulagement de chacun. Comme nous n’avions pas beaucoup dormi au cours de cette nuit et, après que nous avons été certains que l’eau avait stoppé sa montée, nous sommes retournés dormir jusqu’au lever du soleil. A l’aube, nous avons trouvé nos verticales 30m et 14AVQ qui étaient installées dans le sable sur les plages, flottant dans l’eau. Heureusement, elles étaient empêtrées dans les branches de quelques arbustes et n’ont donc pas dérivé ou coulé. Notre delta loop 17m était tombée de l’arbre. Le 2 éléments cubical quad pour 15/10m avait survécu à la tempête malgré que son support était avec les pieds dans l’eau. Egalement le V inversé pour 12m pendu dans un arbre avait survécu. Tous les câbles coax étaient enterrés sous 30cm de sable. Lorsque nous avons consulté les prévisions météo, des vents du sud est encore plus violents et davantage de chutes de pluie étaient annoncés pour la nuit suivante. Comme il n’y avait pas d’endroit plus élevé et plus sûr où nous aurions pu nous installer, nous avons alors pris la décision, pour notre sécurité, de quitter l’île un jour plus tôt.

Après une dernière longue série de contacts avec l’Europe sur 10m (dernier QSO, le 25 février à 1333UTC), nous avons démonté les antennes et les tentes restantes. Malgré notre malchance, nous avons terminé avec un total de 3122 QSO’s (dont 114 stations françaises, FG/F6ITD et FW5JJ), 2092 en SSB et 1030 en CW. Le fait d’avoir entendu souvent «  merci pour le nouvel IOTA » nous a donné le sentiment que nous avions atteint notre objectif. Le bateau qui devait nous prendre est arrivé à 17h. Comme le niveau de l’eau était toujours très haut, le bateau a pu s’approcher davantage de la petite plage du débarquement. L’eau étant très calme et la distance de la plage beaucoup plus courte, le transport de tout l’équipement et du team jusqu’au bateau avec le zodiac s’est effectué sans problème et très rapidement.

Comme au revoir à l’île, nous avons pris la photo du team. Vers 19h30, nous sommes arrivés en toute sécurité au port de Carmelo, avons déchargé le bateau et repris les véhicules pour rentrer à Montévideo. Le lendemain, nous avons appris que le temps sur le Rio de la Plata au cours de la nuit du 25 au 26 février avait été pire que la nuit d’avant. Nous avions donc pris une sage décision en quittant l’île un jour plus tôt que prévu. Comme nous avions inclus un week-end dans notre opération, nous sommes convaincus malgré tout que chaque personne ayant besoin de SA-057 a eu une chance de contacter l’île.

Nous remercions le Clipperton DX Club, DX WORLD.net, German DX Foundation, DJ8NK et ON4IZ pour leur support.

Print Friendly, PDF & Email