TU5PCT – Côte d’Ivoire 2022

Dès notre retour de l’expédition S9OK, nous commencions déjà à songer à une prochaine petite expédition où les restrictions du Covid nous laisseraient partir.

Au même moment, Mathurin TU5JZ de Côte d’Ivoire nous a proposé de revenir le voir. La décision n’a pris qu’une semaine. Nous allons retourner à l’endroit même où nous étions déjà en 2020 pour l’expédition TU5PCT.

L’équipe s’est rapidement constituée de 3 personnes: OK1BOA, OK1FCJ et OK6DJ. Nous avons choisi la semaine du 4 au 13 février 2022

Lors des préparatifs, l’entourage familial de Peter OK1BOA s’est avéré être positif à la Covid . Heureusement pour eux, sans symptôme ni complication. Nous avons dû alors décider si l’expédition serait reportée ou annulée. Finalement, David OK6DJ n’avait de congés que du 1er au 15 février, donc il irait à cette période ou ne participerait pas tout.

Les formalités administratives ont débuté, notamment pour l’obtention des visa électroniques.

OK1BOA et OK6DJ ont obtenu leur visa sans difficulté par contre Peter OK1FCJ a été notifié par mail du refus de séjour en Côte d’Ivoire. Peter a dû se rendre à l’ambassade à Berlin, où après 380 km et un deuxième dossier de demande , il a enfin obtenu le fameux visa.

Cinq jours avant le départ, nous avons tous effectué un premier test PCR qui s’est révélé négatif, même pour OK1BOA. Les tests PCR suivants , 72 heures puis 48 heures avant l’arrivée en Côte d’Ivoire se sont tous révélés négatifs.

Juste avant le départ, nous avons préparé nos bagages. Les 7 valises pesaient de 23kg et les 3 autres 12kg. Nous étions en excédent et avons dû acheter un sac supplémentaire. Certaines choses ont dû rester a la maison.

Après avoir finalisé nos bagages , nous nous sommes séparés pour nous retrouver au petit matin à l’aéroport, OK1BOA n’a pas eu le temps de dormir tandis que OK6DJ et OK1FCJ avaient un réveil à 3 heures du matin. Nous sommes tous à l’aéroport de Prague à 4 heures du matin et nous procédons à l’enregistrement. Après un premier vol pour Paris et une escale de six heures, nous voila enfin à bord du vol pour Abidjan. Le vol lui-même n’a duré que 6 heures.

À notre arrivée, nous savions où faire contrôler nos visas électroniques afin d’économiser un temps précieux. Après le contrôle des passeports, il ne nous reste plus qu’à effectuer un nouveau test PCR puis récupérer nos bagages.

Malheureusement, il manqua une des valises de Peter OK1BOA. Nous effectuons la réclamation et demandons la livraison du bagage manquant dans les plus brefs délais. Tous les outils et les effets personnels de Peter se trouvent dans cette valise. Nous n’avons pas beaucoup de choses de rechange. Après avoir quitté la zone de douane, le chauffeur nous attend, et après moins d’une heure de route nous arrivons enfin dans cet endroit qui nous est familier.

Cette fois-ci, chacun a son bungalow. La salle dédiée à la radio est la même qu’il y a deux ans. Nous déballons tout ce que nous pouvons.

Peter OK1FCJ découvre qu’il a oublié le dongle USB du clavier et souris ainsi que l’adaptateur du micro-casque.

Ce n’est pas un bon début…. On va se coucher quelques heures.

A partir du samedi matin, nous commençons à assembler et monter les antennes.

Cette fois-ci et à la demande de nombreux radioamateurs, nous avons pris l’équipement 160m. Nous espérons pouvoir en faire mais pour cela nous avons besoin de quelqu’un pour grimper aux cocotiers.

Nous voulons assembler la Spiderbeam, mais nous constatons que le balun est cassé. Nous n’avons pas de fer à souder ni d’outillage. Le montage de la Spiderbeam va devoir attendre.

Alors en attendant, on a monté les verticales pour les bandes 40m et 30m ainsi que la DX Commander pour les bandes 40m à 10m.

Dans la journée de samedi , Mathurin nous a acheté un fer à souder et de l’étain ainsi qu’un clavier et une souris. Il nous a sauvé la mise et nous avons pu continuer à assembler les antennes.

Le samedi soir, la valise manquante de OK1BOA arrive enfin, il . Malheureusement, le même jour, Peter s’est arraché un ongle lors du montage d’une antenne.

Nous mettons progressivement en service les stations FT8 .

Nous bénéficions d’un envoi du log en direct sur Clublog (live Streaming) mais malheureusement la connexion internet était instable.

Après quelques jours, nous avons du complètement arrêter le streaming de Clublog car il nous faisait vraiment perdre notre temps si précieux . Si la connexion internet n’est pas de qualité alors cela n’a pas d’intérêt.

Peter OK1BOA termine le montage de la SpiderBeam. Nous fabriquons une verticale 80m ainsi qu’un L inversé pour le 60m .

Enfin, nous commençons à construire une antenne pour le 160m. Nous voulions quelqu’un pour grimper aux cocotiers mais finalement Peter OK1BOA s’est avéré être un bon lanceur et a réussi à tendre un fil 160 m entre les branche des cocotiers. Après seulement quelques heures, nous avons pu démarrer notre activité sur 160m. Seules les antennes de réception et les BOG (Beverage On Ground) restent à monter.

Notre méthode de trafic est assez classique, nous essayons de favoriser les directions principales en fonction de l’heure, des bandes et et des ouvertures mais nous essayons aussi d’être actif sur 160m. A seulement 3 opérateurs, Il n’est absolument pas possible d’être actif partout où certains voudraient nous écouter. C’est aussi sans compter sur les coupures électriques intempestives…

La technologie n’a pas toujours suivi, le TS480 a eu des pannes intermittentes. Les antennes de réception n’étaient pas suffisamment performantes . Les tracas liés au plantage du log ont été solutionnés rapidement par l’équipe de DX Log qui nous a fait parvenir une mise à jour seulement quelques heures après leur avoir signalé le problème… Merci aux éditeurs de DXLog pour leur réactivité.

D’autres membres du CDXP en République Tchèque nous ont apporté leur aide en prêtant du matériel. Merci à eux pour leur soutien.

Pendant notre séjour, nous avons pu nous aussi faire une bonne action . Avec l’aide du Fondation SEISA, nous avons pu faire un don de 850 euros à l’école primaire du village. Ce fut un grand plaisir pour nous de rendre les enfants heureux. Un grand merci à Zorro JH1AJT pour son aide.

Certains radioamateurs locaux, plutôt actifs en VHF, ont eu l’occasion de trafiquer avec nous à plusieurs reprises. Gérer un pile-up a été un réel challenge pour eux et ils ont pu ainsi découvrir ce que c’est d’émettre depuis une contrée recherchée.

L’expédition touche à sa fin et un nouveau TEST PCR doit être réalisé. Nous devons encore payer des frais en ligne et apporter la confirmation du résultat du test négatif. Nous devons imprimer le certificat du test PCR mais malheureusement notre hôtel ne dispose pas d’ordinateur ni d’imprimante. L’hôtel ne possède pas non plus de machine à laver mais il s’agit là d’une autre histoire… Alors, encore une fois, Mathurin va nous aider en imprimant les certificats de test.

Cette expédition a rencontré de nombreux obstacles comme cas un positif Omicron, problème avec VISA, valise manquante, balun HS, ongle cassé, connexion internet instable, réseau 230V instable, problèmes avec tests PCR, etc… Malgré tous ces tracas, nous avons réalisé un nombre record de QSO à seulement trois opérateurs. Merci à vous tous de l’autre côté du pile-up..

En conclusion, nous tenons à remercier tous les sponsors : Clipperton DX Club, Mediterranéo DX Club, Far East DX Ploiters, JH1AJT, OK2ZA, OK5MM, OK2ZAW, OK1MY, HB9BAS, OG2M, WF8R, N4QM, ON8AH, JA8UIV, ON8AH, OK1VK, OK1ALX, W1SRD, LA5IIA, RD4A, DM2HK, OK2EQ.

Nous n’oublions pas les petits sponsors que nous remercions chaleureusement. Chaque aide est appréciée et contribue au succès de l’expédition TU5PCT.

Print Friendly, PDF & Email